les 7 nouvelles merveilles du monde

2 jours sur Mexico city

Samedi 7 novembre 2009 : découverte de la vie quotidienne des jeunes Mexicains

On se lève et on part avec Alex, Adrian et Goyo, à bord de la vieille Volkswagen d’Alex, prendre un petit-déjeuner typique : des « mollos »une sorte de bruschettas délicieuses. On retourne chez Adrian, toujours à bord de « l’antiquité ». La caisse d’Alex est tellement vieille que lorsqu’il a des rendez-vous professionnels il la laisse assez loin pour ne pas être vu et  perdre toute crédibilité devant ses clients. Selon lui il est stupide de faire comme les ¾ des mexicains : claquer la moitié de son salaire dans un crédit de 10 ans pour se payer une voiture qui ne vaudra plus rien au moment où vous aurez fini de la payé. Il n’a pas tord…nous vivons dans un monde matérialiste où chacun a envie d’avoir le produit dernier cri juste pour pouvoir faire parti de l’élite des consommateurs, et s’afficher devant les autres.

On se prépare et on repart en Metro avec Goyo à la poste et se promener au centre-ville. Etant sur Mexico City depuis plusieurs mois il jouera notre guide avec son amusant accent germanique. On visitera la Cathédrale, devant laquelle se déroule un « battle » de dance hip-hop au milieu de la foule de touristes. On achète quelques souvenirs pour amis et famille puis on se dirige vers la Poste de Mexico. ARfff Nous arrivons à 14h02  à la poste, or le service des colis recommandés ferme à 14 heures. Et ici pas d’heure sup !!!! Il nous faudra donc revenir.

On passera ensuite l’après-midi dans le gigantesque parc de Chapultepec. Il s’agit du plus grand parc naturel d’Amérique Latine, en pleine ville de Mexico !

Le soir on sort avec Adrian et toute la bande connaître la vie nocturne des jeunes Mexicains. On ira boire un verre au quartier chic de « Condesa » (encore une fois nous passons pour des Extra Terrestres vu qu’on consommera des jus de fruit), puis nous finirons finalement la soirée chez Adrian en compagnie de toute la bande et de 3 nouvelles arrivantes : des jeunes filles avec qui Alex a sympathisé devant le bar. Autour d’un verre nous discuterons de tout et de rien, et essentiellement de Couchsurfing, la meilleure manière de découvrir une population et de partager la vie quotidienne des locaux afin de mieux appréhender leurs us et coutumes.  Puis, le talentueux Alex,  donnera son premier cours de salsa à Carole. Vers minuit, tout le monde commence à avoir une petite fringale. On descend donc tous dans la rue manger des succulents « Tacos al Pastor ». On remonte discuter, et là on apprendra que les trois jeunes filles ont également fait des études de droit pour devenir Notaire. Mais il est tout aussi difficile au Mexique de devenir Notaire, qu’en France. Après de longues études, vous devez également passer par l’étape de la sélection naturelle : hériter de son père ou de son oncle, ou bien trouver un million pour racheter les parts d’un Notaire partant à la retraite. Heureusement, en France nous avons le système des offices créés sur concours, ce qui permet d’ouvrir et de rajeunir un peu la profession ! Cocorico pour Maître VINCKE !!!!!

Du coup, ces jeunes filles ont quitté le notariat pour devenir chacune avocate à son compte. Au Mexique, avec le diplôme de notaire, vous pouvez automatiquement exercer en tant qu’avocat, ce qui n’est pas le cas dans le sens contraire. Comme disait Maître LENDAIS, « un notaire c’est un avocat qui a fait de longues études ! » (au fait quoi de neuf dans la commission Darrois ?????)

 

Dimanche 8 novembre 09 : visite du centre de Mexico City à vélo

On se lève très tôt car on a rendez-vous avec R2 devant « los correos » à 8h du matin, pour visiter le centre-ville de Mexico à vélo. On galère un peu à trouver le Métro car lorsque vous demandez votre chemin à un Mexicain dans la rue, s’il ne sait pas vous indiquer la bonne direction il n’osera pas vous le dire. Il vous dira d’aller tout droit…Bref, au bout de 35 minutes de tournage en rond, on arrive au Metro. Résultat des courses, on arrivera à notre point de rendez-vous avec  R2 avec 30 minutes de retard. On envoie enfin notre colis en recommandé en deux paquets, car il ne faut pas dépasser 2 kilos par envoi ! Pour envoyer un recommandé depuis le Mexique il faut avoir une adresse ici, heureusement R2 fera comme si c’était lui qui envoyait le colis.

( La Poste au Mexique est assez rapide car à l’heure où vous nous lisez, les colis sont bien arrivés en France, alors que ceux envoyés 4 semaines plus tôt de la Chine n’ont pas encore pointé le bout de leur nez !!!)

On part donc vers le centre-ville avec R2, on prend un petit déjeuner local ( un chocolat chaud avec une sorte de purée de maïs et de la viande servi chaud dans une feuille de maïs pliée en 4). Puis on visite le Templo Mayor, juste derrière la Cathédrale. Ce site archéologique est gratuit pour tous le dimanche. Pour une fois que ce n’est pas que pour les locaux…R2 sera notre guide, et nous expliquera qu’il s’agit des uniques ruines de pyramide encore présentes au cœur même de la ville de Mexico.

Après la visite, on se dirige de l’autre côté de la cathédrale chercher nos casques et vélos gracieusement prêtés à tous par la municipalité pour 3 heures. Encore mieux que les vélib’ ! Mexico City essaye de développer ce moyen de transport pour lutter contre la pollution de l’air. Mexico est en effet la ville la plus polluée du monde en raison des millions d’habitants et de sa localisation : elle se situe dans un creux, entre les Montagnes, donc les gaz et l’air pollué ne peuvent pas s’échapper. Afin de promouvoir les déplacements en vélo, le dimanche la plus grande avenue de Mexico, « Paseo de la reforma », est fermée à la circulation automobile pour être réservée aux cyclistes jusqu’à 14 heures. ( un peu comme les quais à Paris…).

Guidés par R2, on parcourt Mexico d’un bout à l’autre à vélo. C’est un moyen original et très agréable de découvrir la ville qui est très étendue. On se dirige enfin vers le Musée Anthropologique, où se trouve la fameuse pierre avec le calendrier Maya. Mais l’entrée n’est  gratuite que pour les locaux, et il ne nous reste que 1h20 avant de rendre vélo, or il nous faut 40 minutes pour rejoindre la Cathédrale. Nous décidons donc de ne pas payer les 51 pesos par personne pour une visite éclair. On reviendra ??

On retourne vers le centre et on s’arrête déjeuner dans une Taqueria que R2 connait bien. Tout le personnel demandera des nouvelles de son père ( ils font toujours tout ensemble d’habitude mais là R1 n’est pas rentré de déplacement professionnel ). On découvre de nouveaux tacos, on déguste une suculente « torta cubana », puis des oignons et cactus coupés en petits morceaux et cuisinés dans une sauce vinaigrée. Fabuleux on se régale ! On est traité comme des rois vu que c’est un habitué. Comme disent R1 et R1 « tambien se viaja por la comida » !

Le ventre plein  nous rejoignons la cathédrale, nous rendons les vélos puis nous baladons à pied avec R2 qui nous donne ses dernières explications dans la «  casa de azulejos », vraiment très joli mais autant que les azulejos portugais!!!hahha

Enfin on se dirige vers le Métro et R2 insiste pour nous payer nos tickets  nous paye nos tickets, car il a besoin de faire de la monnaie. Il nous achète 6 tickets même si nous n’en avons besoin que de 4. ( 2 pour retourner chez Adrian et ensuite 2 pour aller à l’aéroport) Dans le métro au Mexique au passage au tourniquet, la machine avale votre billet. Il a donc acheté deux billets supplémentaires afin que nous puissions les garder en souvenir !On le remercie pour tout et on se dit adieu en promettant de nous revoir dans 10 ans, même jour, même heure, même place…

On repart chez Adrian préparer nos affaires et faire nos adieux, puis on reprend le métro pour aller à l’aéroport de Mexico. C'est le premier aéroport depuis le début de notre trip où ce n’est pas très bien indiqué. On galère à trouver le bon terminal, puis on arrive finalement au balcon du Chek-in. Il reste moins d’une heure avant le décollage et la queue des passagers pour l’enregistrement est énorme. C’est très mal organisé, il y a une file par compagnie, peu importe à quelle heure est votre avion. Donc devant nous une multitude de personnes font la queue pour leur avion LAN qui décolle dans plus de 3 heures...On panique un peu, toutes les files avancent sauf la notre. Le type qui est censé nous enregistré arrive à enregistrer un passager pendant que ces collègues en enregistrent 4 !!! ( on exagère pas !). Mais on relativise, il y a pas mal de personnes derrière nous qui doivent également embarquer dans le même vol que nous. Finalement, la queue n’avançant pas, tous les passagers de notre vol seront enregistrés en priorité. Ouffff.

L’avion est presque plein. C'est parti pour 8h de vol avec escale, initialement non prévue, à Cancun (youpi ! le seul avantage des escales c’est qu’à chaque vol vous avez le droit à une nouvelle collation…)



21/11/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres