les 7 nouvelles merveilles du monde

24 novembre 2009...

Mardi 24.11.09 : Noel dans un mois, et déjà 12 ans l’accident de Papa…

Pensée du jour :

C’est l’histoire d’un petit garçon qui fait plein de bêtises, et pour qu’il se rende compte de l’importance de ses actes, son grand-père lui offre une planche de bois sur laquelle il doit planter un clou à chacune des bêtises qu’il fait. Rapidement, la planche se remplit de clous…

Puis un jour, il se rend compte qu’il n’a pas fait de bêtises depuis pas mal de temps, il va donc voir son grand-père, pour le lui dire. Son grand-père le félicite et lui dit de retirer un clou à chaque journée passée sans bêtise.

La planche se désemplit, se remplit à nouveau, puis un beau jour est totalement vide de clous. Le jeune garçon est devenu sage et a pu retirer les clous un par un. Tout fier de lui il accourt à son grand père lui montrer la planche vide de clous…

Le grand-père, au lieu de le féliciter, lui montre la planche et lui dit : tu vois quand tu fais une bétise, même si tu essayes de la réparer et que tu demandes pardon, le cœur de la personne que tu as blessé est comme cette planche, il reste marqué à vie !

 

En effet, il y a des choses que l’on oublie et d’autres qui restent à jamais gravées en nous, même si la morale chrétienne nous apprend à pardonner…le pardon n’a d’effet que pour l’avenir, il n’efface pas le passé !

 

Mais ce qui ne tue pas rend plus fort! Et ce que nous avons vécu nous a rendu plus forts! Papa, Maman , David,  je vous aime et aujourd'hui encore plus que d'habitude, je pense fort à vous.

 

 

Journée Farniente pour se reposer de notre périple au Machu Picchu. On se ballade en ville, on déguste des pains chocolat qui belle surprise, s’avèrent vraiment très bons. Même Nuno, grand amateur de pains chocolat, les trouvera biens meilleurs que dans de nombreuses boulangeries françaises.

On part acheter les derniers souvenirs au Marché Artisanal de Cusco pour les envoyer à la famille. Pour le prix scandaleux de 148 soles, on espère que notre colis arrivera à temps pour Noël !

Ensuite on se dirige au terminal de bus pour acheter nos billets vers Arequipa pour le lendemain, et on va sur internet pour discuter sur skype avec les parents. La dame du cybercafé est la personne la plus sympathique que l’on ai rencontré au Pérou. Elle est gentille ( elle avait offert une bouteille d’eau à Carole quand elle était tombée dans les vapes), et sérieuse : elle nous devait une heure d’internet et c’est elle qui nous l’a rappelé sans qu’on lui dise rien. Ça change des autres cybercafés où au contraire ils essayent de vous faire payer plus de temps que ce que vous êtes restés. ( il faut toujours noter l’heure de début sur un papier devant l’employé…)

Pour notre dernier dîner sur cusco, on n’ a pas envie d se refaire un resto à 3 soles par personne. On  s offre donc le luxe d’une pizza familiale à 25 soles, histoire de retrouver un peu de saveurs européennes…On déguste avec plaisir cette pizza cuite au feu de bois. On sympathise avec le patron puis avec le pizzaiolo : Robinson. C’est un jeune collégien très sympa, qui habite à une heure de Cusco où il vient travailler pour se faire un peu d’argent…Il nous raconte qu’il veut faire une école de cuisine car il rêve de quitter le Pérou pour devenir cuisinier international. Une nouvelle fois, on se rend compte que l’on a une chance incroyable en Europe.

On rentre a l’hôtel récupérer nos affaires, on met à jour notre carnet voyage et on décolle vers le terminal de Bus. On doit se dépêcher car notre bus sort dans 30 minutes…



07/12/2009
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres