les 7 nouvelles merveilles du monde

Adieu Javier, et départ de l Oasis Huacachina

Mardi 1er décembre 2009 : Adieu Javier !

On a rendez-vous à 9 heures avec Javier pour prendre le petit-déjeuner. On trouve un café-restaurant servant un petit-déjeuner continental à 7 soles par personne. Finalement, Javier a décidé de partir ce matin vers Paracas afin de visiter les îles Ballastas, une réserve naturelle. Ces îles ressemblant étrangement à nos îles portugaises das Berlengas que nous avons visité cet été avec notre famille. Nous décidons donc de ne pas y aller. Javier est à quelques jours de son retour chez lui à Barcelone et commence à trouver le temps long. Il a hâte de rentrer chez lui et retrouver les siens. Même les choses qu’il n’aimait pas commencent à lui manquer...pourtant il sait que dès qu’il sera rentré il aura envie de repartir. C’est psychologique, c’est comme quand les grandes vacances s’approchent : on a l’impression qu’on ne va jamais y arriver, alors que s’il fallait encore bosser quelques semaines on y parviendrait !

Nous faisons donc nos adieux avec Javier. C’est la personne avec qui nous avons passé le plus de temps depuis le début du voyage. Amoureux de Barcelone, il est excellent et ensemble on s’est bien marrés ! Il nous a décrit la triste situation de crise en Espagne, qui lui a fait perdre son boulot, mais du coup qui lui a permis de réaliser son rêve : faire ce voyage, et tout en étant payé bien sûr car il touche le chômage…il avait le choix entre ça et cumuler ses indemnités de chômage avec un deuxième travail au black comme le font selon lui la plupart des jeunes espagnols qui ont perdu leur boulot. Il a choisi de cumuler les deux pendant 2 mois pour mettre des sous de côté et ensuite s’offrir ce voyage de 3 mois en Amérique du Sud! Halala du coup Nuno regrette un peu d’avoir autant de morale et de principes qui l’ont conduit à refusé les indemnités de chômage auxquelles il avaient le droit…

Gracias por todo Javier, que te vaya bien !!!! Nos vemos en Paris o por las playas de LLoret del Mar ! Jajaja ! Y Viva el Barça !!!!!!!!!!

 

Pour notre part, on décide de rester un jour de plus à l’Oasis pour farniente et avancer le carnet de voyage.  Carole tentera de rester au bord de la piscine faire la crevette, mais retournera rapidement à l’ombre tellement il fait chaud ! On rencontre un couple de jeunes français, Haroun et Caroline, en tour du monde de 9 mois commencé depuis 2 mois. On  discute plusieurs heures de la France et du voyage, ils sont sympas, on ne voit pas le temps passer. Après un déjeuner tardif, on part se balader à l’entrée du désert et monter sur les dunes. C'est super crevant, on n’a pas l’impression d’avancer. Une fois en haut de la dune, on a une vue incroyable : l’oasis d’un côté, et de l’autre un désert de sable à l’horizon…Ouahou !

Ensuite, on rentre pour continuer le carnet voyage qui finalement n’avait pas avancé le matin en raison de la  rencontre des deux voyageurs français, mais ça fait du bien de rencontrer des français avec qui discuter un peu de chez nous…et en français ! Car ici on ne parle qu’espagnol depuis plus d’un mois déjà, voire portugais entre nous, et du coup on a une sensation un peu étrange : on a l’impression de penser en espagnol et limite chercher nos mots en français!

Il est un peu plus de 22 heures, nous nous rendons chez l’épicier pour acheter des gâteaux et de l’eau  mais tout est fermé. Il n’y a plus personne dans coin, on voit que c’est la basse saison ! Du coup, on part se coucher.

 

Mercredi 2 décembre 2009 : Départ de l’Oasis de Huacachina.

On avance carnet de voyage toute la matinée puis on quitte l’hôtel vers 12h30. La réceptionniste est vraiment sympa et nous a laissé rester dans la chambre jusqu’à cette heure sans payer de supplément, même si le check-out était normalement à 10 heures.

Nous partons donc de l’Oasis de Huacachina, un petit endroit merveilleux mais pour 2-3 jours seulement, après ça devient lassant, sauf si vous êtes un professionnel du farniente ! On prend un taxi à 4 soles jusqu’au centre d’Ica. Arrives au terminal, on cherche un bus pour Puno. Mince, il n’y a pas de bus de direct à partir d’ici, il faut d’abord passer par Arequipa. On prend le bus économique à 35 soles chez  la compagnie Civa qui ne part qu’à 19h. Du coup on a du temps à tuer. On part déjeuner puis on passe 2 heures sur internet et skype avec les parents avant de se ballader un peu en ville, où il n’y a pas grand-chose à voir. On achète des sandwichs et une boisson pour le dîner dans le bus, puis on s’offre un jus de fruit naturel et d’excellents muffins chauds qui sortent du four. hummm un régal !

Après ce goûter on repart au terminal prendre notre bus vers Puno qui décollera avec une heure de retard…



15/12/2009
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres