les 7 nouvelles merveilles du monde

Premier jour du Trek: Maraguas

Vendredi  18 décembre 2009

 

On a rendez-vous devant notre hôtel à 8h avec les deux autres touristes, Evan et Hilde, et David le responsable de l’Office de Tourisme étudiant. On laisse à la réception nos gros sacs pour ne pas être trop chargés lors des deux jours de trek, nous n’avons garder avec nous que les minis sac à dos qui contiennent le minimum vital : dessous de rechange, K-Way, appareil-phot, des biscuits et de l’eau. A 7h50 personne n’est arrivé, donc on part acheter un petit-déjeuner au marché, en face de l’hôtel. Nous achèterons encore des saltenas, auxquelles nous sommes réellement devenus accrocs.

A notre retour à l’hôtel Evan et Hilde nous attendent, on fait un peu connaissance : ils ont la quarantaine et vivent en Hollande, d’où Hilde est originaire ; Evan est américain, ancien guide touristique sportif, il s’est découvert un attrait vers l’écologie et l’environnement, et est devenu contrôleur des quotas d’ovins et bovins dans les fermes et propriétés agricoles hollandaises. Hilde est travaille est comptable de la grosse entreprise agricole de son père. Il ne manque que David, notre guide. On espère qu’il va venir bien qu’hier nous n’ayons pas eu le temps d’aller lui régler le solde de ce qu’on lui devait pour le tour, vu qu’on est rentré plus tard que prévu et que son office était fermé.  5 minutes plus tard arrive Pablo, un autre étudiant en tourisme, qui nous dit que son ami David ne devrait pas tarder. Pablo devait venir avec nous mais finalement il doit rester à Sucre en raison d’un examen de rattrapage de dernière minute dans une matière qu’il ne connaît pas trop. Il n’avait pas pu se présenter à l’examen la première fois car il était débordé par son travail. Toutefois, il ne stress pas car il nous confie que les profs l’aiment bien, et savent qu’il travaille à côté de ses études ; il s’entend d’ailleurs très bien avec eux et ils sont donc plus cléments avec lui qu’avec d’autres élèves. Partout, il semble y avoir des traitements privilégiés pour certains, et chaque professeur semble avoir ses préférés…

David arrive et repart aussitôt faire quelques courses avant de revenir nous chercher, accompagné de Daniel, un jeune touriste suisse. Voilà nous sommes fin prêts pour le trek. Nous marchons tous ensemble jusqu’à l’arrêt de bus, d’où on prend un « colectivo » jusqu’à la sortie de la ville. Là, nous montons alors dans un camion avec les locaux et diverses marchandises, qui servent de sièges aux plus chanceux, tandis que les autres restent debout pendant tout le voyage, comme dans un camion de transport de bétail. C’est une expérience unique que de partager ce mode de transport local. Les gens nous observent comme des extra-terrestres car ils ne sont pas habitués à voir des étrangers avec eux.

 

On arrive à Chataquila, à 35 km de Sucre : on se recueille quelques instants devant l’église de Chataquila. C’est ici que fut assassiné le leader indigène Tomas Katari, qui inicia la révolution bolivienne pour la liberté du pays. A quelques pas de l’église commence le début du treck, par le chemin préhispanique qui descend la montagne sur 4,5 km. Ce chemin a été construit par d’anciens habitants préhispaniques pour traverser la montagne depuis leurs villages, en transportant leurs produits chargés sur les dos des lamas, et venir faire du troc en ville. On traverse une faune et une flore surprenantes avec notamment une plante qui brule toute seule : en réalité elle prend feu avec les éclairs très fréquents par ici, et se consume ensuite lentement, ainsi une plante qui a été foudroyée il y a plus d’une semaine peut encore continuer à fumer. La descente du chemin préhispanique  offre une vue magnifique sur les montagnes, avec des roches de diverses formes et couleurs, et sur le cratère de Maraguas. Après la descente, on arrive sur un sentier plat qui traverse la communauté de Chaunaca et mène jusqu’au cratère de Maraguas. Sur ce sentier, on fait une pause au bord du fleuve Ravelo.  Evan semble avoir très chaud et besoin de se rafraîchir, il se déshabille et, tel Adam, il file se baigner tout nu dans le fleuve. L’eau est rouge en raison de la couleur de la terre, mais peu profonde. On déjeune le pique-nique apporté par David, et on repart pour 15 km de marche.

 

On arrive enfin à Maraguas, à 60 km de Sucre, au milieu d’un cratère de 8 km carrés. En réalité, il ne s’agit pas d’un cratère de volcan, mais d’une formation géologique suite au détachement de l’Amérique du sud et de l’Afrique; une mer y a été emprisonnée et a séché, comme en témoignent les nombreux fossiles trouvés sur place. On peut y observer différentes couches de plaques tectoniques, et de belles pierres de divers couleurs comme l’obsidienne. Au centre du cratère, il y a un cimetière préhispanique, malheureusement on ne peut plus le visiter car le responsable d’une agence, un étranger, l’a pillé et les locaux ne veulent bizarrement plus que les touristes y accèdent.

 

On passe la nuit à Maraguas, dans un bungalow confortable même s’il n’y a pas électricité. On pose nos affaires et on va chez tous chez un ami de David, qui va devenir maire de Maraguas, pour voire comment les femmes du village tissent. Le tissage est la principale activité des femmes de Maraguas. On nous montre une jolie pièce inachevée, et qui compte pourtant déjà 4 mois de travail. Pour savoir si une pièce a été tissée à la main il faut vérifier qu’elle soit réversible et que les formes et dessins tissés soient bien visibles des deux côtés; si ce n’est pas le cas c’est une pièce faite à la machine ! David veut féliciter la récente élection de son ami à la fonction locale suprême, et à cette occasion il invite tout le monde à boire un coup. Après ça, David et le futur Maire de Maraguas nous font l’honneur de nous offrir un concert privé de flûtes de pan et de mélodies  traditionnelles.

 

Quand on rentre au bungalow, le diner local nous attend : soupe de quinua, riz blanc, pommes de terre et poulet. Après cela, tout le monde se couche. Demain une autre journée de randonnée nous attend.



24/02/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres